Témoignages d'anciens combattants:
Jeanne Bouchard

Armée

  • Jeanne Bouchard, membre du CWAC, 1942.

    Jeanne Bouchard
  • Jeanne Bouchard et Sgt. Smith à la Citadelle de Québec, 1943.

    Jeanne Bouchard
  • Les CWACs à Québec, 1943.

    Jeanne Bouchard
  • Jeanne Bouchard en uniforme avec ses copines, 1942.

    Jeanne Bouchard
  • Les CWACS au Collège McDonald, 1942.

    Jeanne Bouchard
Agrandir l’image
Écoutez ce témoignage

"J’ai trouvé une famille avec l’armée qui continue toujours. La famille, ma famille, c’est l’armée. C’est le CWAC."

Transcription

Moi, je suis Jeanne Bouchard. Je suis native de la Gaspésie. Je suis une Gaspésienne des Méchins, comté de Matane. Je me suis enrôlée à Québec dans la... 125e fille qui s'enrôlait au début de la guerre. J'ai fait le Québec et l'Ontario. J'ai travaillé pour... dans les ...pour le supply office dans les bureaux pour monter les ledgers pour les rations. Et après, j'ai continué mon travail pour le paymaster, ... quand la guerre est venue sur la fin, je travaillais au paymaster pour travailler dans... pour préparer les payes pour les gens qui arrivaient d'outremer pour être payés le plus vite possible pour qu'ils puissent aller dans leurs familles. J'ai bien aimé mon séjour dans l'armée. C'est ce qui m'a donné l'occasion d'être quelqu'un puis de vivre en étant orpheline de père et de mère alors depuis l'âge de 13 ans. J'ai trouvé une famille avec l'armée qui continue toujours. La famille, ma famille, c'est l'armée. C'est le CWAC. Franchement, là, ç'a été une époque de ma vie où je ne peux pas oublier, qui va me suivre toute ma vie. Et puis c'est ça qui m'a permis d'être quelqu'un parce que quand on est orphelin, on n'a pas personne, on n'est pas grand-chose. À part de ça, j'oublie jamais mes compagnes, mes confrères d'armée parce que je suis sur le comité des hôpitaux tout le temps. Quand il y a un vétéran qui a besoin, qui est malade, il a quelque chose, c'est mon frère d'arme. Je suis toujours là pour eux. Et puis je suis bien contente d'avoir fait ça, ça m'a sauvé la vie parce qu'en étant orpheline, tu n'as plus personne, c'est... l'armée est ma famille pour toujours.
Follow us