Témoignages d'anciens combattants:
Antonio Brisebois

Armée

  • Photo d'Antonio Brisebois prise en mars 2003.

    Antonio Brisebois
  • Plaque des honneurs remis aux sous-officiers lors de la Seconde Guerre mondiale.

    Antonio Brisebois
  • Citation de Général de Gaulle de la part des Forces Françaises Libres, 1943.

    Antonio Brisebois
  • Antonio Brisebois en Écosse, 1942.

    Antonio Brisebois
Agrandir l’image
Écoutez ce témoignage

"L’expérience de Dieppe a été terrible. Nous avons fait le raid toujours à la même date, le 19 août 1942. Moi, j’ai été un peu plus chanceux que les autres…"

Transcription

Je suis Antonio Brisebois, D61461, des Fusiliers Mont-Royal. Moi, je suis un ex-adjudant-maître des Fusiliers Mont-Royal. J'ai fait la guerre de 1939 à 1947. J'ai eu l'expérience de Dieppe. L'expérience de Dieppe a été terrible. Nous avons fait le raid toujours à la même date, le 19 août 1942. Moi, j'ai été un peu plus chanceux que les autres : j'étais attaché aux ingénieurs, un corps de chars d'assaut lourds de Calgary Tanks Regiment, puis des ingénieurs de l'ouest, et nous autres ont était comme infanterie. L'expérience a été très triste. Nous sommes partis du port de Liverpool de nos propres moyens : Un TLC, comme ça s'appelait, un Tank Landing Craft, avec trois chars d'assaut, Churchill, un char de reconnaissance et nous avions des américains, des rangers, et nous avions aussi des observateurs pour avions et beaucoup de monde sur le bateau. Le raid n'a pas réussi mais au bout de 8 à 9 heures, ils ont fait un écran de fumée et notre bateau avait été touché mais il était au bout de se décoller de la berge parce qu'on était exactement en face du casino de Dieppe et de la manufacture de tabac. Comment est-ce qu'on est revenu ? Ben, c'est ça, c'est pour ça aujourd'hui qu'on remercie Dieu. Au retour de Dieppe, à New Heaven, il était vers minuit le soir. On a été reçu par le Royal 22ème qui ont voulu faire ce qu'on appelle un appel de ceux qui restaient. Nous étions partis 500 puis après qu'on a formé une petite parade, nous étions 48. Mais tôt ou tard, il y en est arrivé d'autres parce qu'on avait été divisé. C'est assez dur de savoir exactement.
Follow us