Témoignages d'anciens combattants:
Omer Lévesque

Armée

  • Équipage d'entretien à l'oeuvre dans un hangard sur un appareil Hawker Hurricane de l'Escadron 401 (Ram) de l'Aviation Royale du Canada, Digby (Angleterre), le 18 mars 1941. M. Lévesque servit avec l'Escadron 401 en Europe.

    Source: Canada, Ministère de la Défense nationale / Bibliothèque et Archives Canada / e005176203
    Restrictions d'utilisation: aucune
    Droits d'auteur: expirés

Agrandir l’image
Écoutez ce témoignage

"Nous avons eu le (chasseur) Spitfire, il était fameux, et de là nous faisions des sweep, des envolées au-dessus de la France, mais les Allemands nous suivaient jusqu'en Angleterre dans le combat."

Transcription

Je me suis enrôlé à Québec, la ville de Québec. J'étais à ce temps-là deuxième lieutenant... sous-lieutenant du Royal 22e (Régiment) et je voulais tellement aller dans l'aviation que l'officier en charge du recrutement à Québec m'a dit qu'il pourrait me prendre comme aviateur vu que j'avais commencé à l'université. J'avais fait ma première année universitaire, je pouvais devenir pilote si je passais les examens.

J'ai traversé l'Atlantique dans un bateau, tout un convoi. Les Allemands étaient très forts dans ce temps-là, alors on n'a pas pu se rendre directement en Angleterre. Il a fallu passer par l'Islande. En Islande, on a attendu à peu près quatre, cinq jours, puis là un bateau plus vite a embarqué tous ceux qui étaient de l'Aviation pour aller en Angleterre le plus vite. C'était un bateau qui était plus vite.

Là, on arrive en Écosse, il y avait un bombardement la soirée de l'arrivée dans le port de Greenock. C'est un gros port d'Écosse. L'Écosse fait beaucoup de vente de whiskey. Alors, le whiskey, le bombardement, ils avaient frappé plusieurs maisons où ils font le whiskey. Ça descendait dans la rue principale, alors les Écossais étaient tous malheureux que leur whiskey descendait dans les rues.

De toute façon, on s'est rendu en Angleterre de l'Écosse en train durant la nuit. Les bombardements étaient intenses déjà en Angleterre. La bataille d'Angleterre avait commencé. Nous avons fait notre entraînement sur des chasseurs, le Hurricane. Alors, j'ai rentré avec l'Escadron 401, avec les (chasseurs) Hurricane qui apprennent sur une courte période. Nous avons eu le (chasseur) Spitfire, il était fameux, et de là nous faisions des sweep, des envolées au-dessus de la France, mais les Allemands nous suivaient jusqu'en Angleterre dans le combat.

Follow us