Témoignages d'anciens combattants:
Gustave Malouin

Armée

  • Photo de Gustave Malouin prise entre 1941 et 1942.

    Gustave Malouin
  • Certificat du 'Croix du Combattant de l'Europe' remis à Gustave Malouin, le 15 avril 1999, pour ses services pendant la guerre de 1939-1945.

    Gustave Malouin
  • Photo prise en 1999 à l'occasion de la remise du Croix du Combattant de l'Europe.

    Gustave Malouin
  • Les médailles de service de Gustave Malouin. De gauche à droite : Médaille de la Défense, Médaille de la guerre de 1939-1945, Médaille du service spécial avec la barrette de l'OTAN, Médaille canadienne du volontaire, Étoile France-Allemagne.

    Gustave Malouin
  • Autres décorations reçues par Gustave Malouin de différents gouvernements étrangers, dont la Croix du Combattant de l'Europe (à gauche).

    Gustave Malouin
Agrandir l’image
Écoutez ce témoignage

"Alors au combat un accident m'est arrivé : c'était le 16 juin 1944 à la plage Juno en Normandie. J'ai reçu deux projectiles dans le genou droit."

Transcription

Ici l'ancien sergent Gustave Malouin. Je me suis engagé à l'âge de 17 ans dans l'Armée Canadienne à Amos-Abitibi (Québec). Il y avait des officiers recruteurs de l'Armée Canadienne à bord du train [pour l'Abitibi]. Alors au combat un accident m'est arrivé : c'était le 16 juin 1944 à la plage Juno en Normandie. J'ai reçu deux projectiles dans le genou droit. Je me suis couché par terre. Et alors les balles étant sorties de l'autre côté, j'ai arrêté le sang avec un bandage que j'ai serré avec ma baïonnette. J'ai mis de l'iode que j'avais dans ma trousse de premiers soins. Alors ensuite j'ai continué le combat. Par la suite, j'ai ramassé un officier qui était blessé. Je l'ai mis à l'abri. Environ le 19 juin j'ai été brûlé aux jambes, aux mains puis à la figure un peu, par un lance flammes, par un Allemand. Certains de mes hommes ont été brûlés aussi. Quand j'ai été brûlé, je suis tombé dans l'eau puis la bouette, ça m'a aidé beaucoup. J'ai perdu connaissance, ils m'ont ramassé. La récupération, ça a pris un mois et demi avant que j'aille continuer le combat jusqu'en Allemagne. Je suis rentré au Canada en 1947 puis je suis retourné pour l'occupation en 1951 à 1955. C'était pas mal dur parce qu'ils y avaient des Allemands encore en prison et puis surtout les juifs, ils les combattaient encore, alors c'est pour ça qu'on arrêtait les Allemands pour ne pas qu'ils continuent le combat. C'était dur un peu, c'est tout.
Follow us