Témoignages d'anciens combattants:
Leonce Boulanger

Armée

  • Leonce Boulanger à Levis,Quebec, le 5 juin 2010.

    Historica Canada
Agrandir l’image
Écoutez ce témoignage

"J’ai préféré m’en aller, même si j’étais jeune, avec le Régiment de la Chaudière parce que le Régiment de la Chaudière était un régiment assez difficile, reconnu pour être dur sur les bords."

Transcription

Mon père était ingénieur parce qu’avant de rentrer dans l’armée il travaillait pour la [compagnie] Dominion Bridge. Il était spécialiste pour bâtir les ponts Bailey. Mes deux frères étaient dans l’armée, dans le Royal 22e [Régiment] J’ai préféré m’en aller, même si j’étais jeune, avec le Régiment de la Chaudière parce que le Régiment de la Chaudière était un régiment assez difficile, reconnu pour être dur sur les bords, et c’est ce que je voulais. Ça a fini plus vite que je pensais. Mon numéro c’était D54068. Auparavant, je m’étais enrôlé dans la réserve avec le Régiment de Châteauguay pour être admissible dans l’armée puisque j’étais trop jeune. La réserve me donnait un certificat et avec cela on pouvait passer. J’ai été transféré pour faire mon entraînement à Valcartier où j’ai fait mon basic training [entraînement de base] et mon advanced [entraînement avancé]. Lors des préparations, avant de traverser, j’ai été blessé à la tête. Ça a fini mon temps dans l’armée. Ils ont pris soin de moi. Lors du training [l’entraînement], il fallait camper dans l’eau, dans la boue, pour se préparer à aller en Belgique et en Hollande. Comme je n’avais pas la tête assez basse, je n’allais pas assez vite, j’ai eu un coup de pieds entre les deux jambes qui m’a fait lever la tête. J’ai reçu un coup de botte sur la tête. C’est ça qui m’a rendu M-Cat [Medical Category – catégorie médicale], mental un peu. Je me suis réveillé à l’hôpital. J’ai été deux mois attaché en camisole de force la plupart du temps. Ensuite ils nous ont renvoyé chez nous, car c’était la démobilisation. Par la suite, j’ai fait ma vie jusqu’en 1990. Ils ont commencé à reconnaître mes blessures à la tête et mes handicaps. Ils ont commencé à nous donner les pensions. Le gouvernement nous donne tous les services. Depuis ce temps-là, ça va très bien.
Follow us