Témoignages d'anciens combattants:
Robert Cormier

Armée

  • Artilleurs du 2nd régiment anti-aircraft lourd, Artillerie royale canadienne, poussant une arme anti-aircraft de 3.7-inch (9.84cm) dans la boue. Dunkerque, France. 1er février 1945.

    Crédit: Bibliothèque et Archives Canada / Bell, Ken., photographe / Numéro Mikan: 3211345

    Crédit: Bibliothèque et Archives Canada / Bell, Ken., photographe / Numéro Mikan: 3211345
Agrandir l’image
Écoutez ce témoignage

"C’est pour dire que la destinée ne nous appartient pas. Comme bien d’autres, on se demande, où sont allées ces années là ?"

Transcription

Honnêtement, en 1941 et 1942, la plupart des types en général ici, parce que le pourcentage de Gaspésiens était très élevé au niveau de la participation dans les forces armées. Puis comme d’autres, je suis rentré dans l’armée pendant quatre ans et quelques mois. Chance que j’ai été au Goose Bay, Labrador, en isolation. Nous autres c’était pour défendre les édifices, par exemple les hangars, l’aviation qui était là parce que le Canada et les États-Unis, si je ne me trompe pas, c’était un programme conjoint. Notre régiment faisait parti de la défense aérienne, 6th Heavy Ack-Ack [canons antiaériens], ça c’est l’artillerie lourde. C’est un peu difficile à expliquer parce que ça renfermait les connaissances de l’hauteur qu’on tirait par exemple, le temps que ça prenait et c’était pour faire un barrage lorsque les avions attaquaient puis ils rentraient là-dedans. C’était ça qui était notre but principal. Un point qui est dangereux en isolation, c’est que le monde, la moindre chose, on dirait que ça les froisse. Je voyais ça des fois. Surtout les gars qui étaient mariés, je vous donne ça comme exemple. Nous autres on était jeunette, et il y avait toujours quelqu’un qui faisait des farces. Il disait, I wonder who’s sleeping on your pillow? [Je me demande qui dort sur ton oreiller?] Des fois, on ne le réalise pas dans le moment, mais c’est chatouilleux, ces affaires là. C’est sans vouloir faire tort, ça c’était un point qui était… Les derniers deux ou trios mois c’était… Personnellement, ça c’est juste mon opinion. Peut-être que les autres ne sont pas d’accord du tout. La pire affaire que j’ai vu dans le temps que j’étais là, on a été demandé si… il y avait un certain nombre qui retournaient au pays. Les hommes mariés avaient l’avantage…. En tout cas, la plupart des gars qui étaient célibataires ont dit non. Ça fait que ça a été décidé qu’ils allaient retourner au pays. On n’était pas loin de l’aéroport à Goose Bay. Ils sont partis. Avant d’arriver au bout de la piste, ils ont écrasé et ils ont brûlé vifs. J’ai trouvé cela incroyable. Tous ces gars qui avaient si hâte d’arriver… C’est pour dire que la destinée ne nous appartient pas. Comme bien d’autres, on se demande, où sont allées ces années là ? Si, comme tout le monde par exemple, il n’y aurait pas eu ce conflit mondial là, peut-être que... je dirais la majorité des types qui étaient dans les forces armées, auraient certes ou peut-être changé de direction.
Follow us