Témoignages d'anciens combattants:
Vincent “Bunny” McLaughlin

Armée

  • Bunny McLaughlin et Kathleen Cathy le jour de leur mariage à Birmingham, Angleterre, le 22 mai 1945.

    Vincent Bunny" McLaughlin"
  • Panorama of Italy(Panorama d'Italie) un poème que Bunny McLaughlin a envoyé au journal Evening News de New Glasgow, Nouvelle-Ecosse aux alentours de 1943-1944.

    Vincent Bunny" McLaughlin"
  • Article de The Pictou Advocate en date du 9 novembre 2009. Le texte relate le rôle de Bunny McLaughlin dans la création de l'Overseas War Veterans Association (Association des vétérans de la guerre outre-mer) en 1977. Sur la photo Bunny McLaughlin et son épouse Kathleen Cathy.

    Vincent Bunny" McLaughlin"
  • Bunny McLaughlin à Stellarton, Nouvelle-Ecosse, le 26 septembre 2010.

    Vincent Bunny" McLaughlin"
Agrandir l’image
Écoutez ce témoignage

"Un soir notre sergent est sorti et le lendemain ils l’ont retrouvé avec un couteau dans le dos. Il y avait énormément de fascistes (des fascistes italiens) là-bas, ouais."

Transcription

Je suppose que comme la plupart des autres, il n’y avait pas grand-chose à manger à cette époque-là et les choses étaient difficiles. On est allés à la Branche n°16 de la Légion de Pictou (Nouvelle-Écosse), et on a passé une visite médicale avec un docteur. On a tous été pris, sur les 17 que nous étions et nous fûmes versés avec les Pictou Highlanders, c’est là qu’on était. On m’a envoyé à Avellino (Italie), là-haut dans les montagnes. C’était une unité de dépôt (renforts) qui avait des gens venant de toutes sortes de régiments différents. Donc là-haut, on a fait beaucoup. Un soir notre sergent est sorti et le lendemain ils l’ont retrouvé avec un couteau dans le dos. Il y avait énormément de fascistes (des fascistes italiens) là-bas, ouais. Bon, j’étais au quartier général, le quartier général de la 5ème Division blindée (canadienne). J’étais déjà avec la 5ème Division depuis quelques temps, Cassino avait été rasée par les bombardements, il n’y avait plus un seul bâtiment debout. Alors on a traversé Cassino et on est allés à Rome. On m’a pris seul parce qu’ils avaient sûrement repéré dans mes papiers que je savais taper à la machine. Ils m’ont donné un laissez-passer pour la ville de Rome pour mettre à jour l’histoire de la ville. C’était un laissez-passer valable sur un rayon de 32 kilomètres et alors qu’ils reviennent du front avec une permission de trois jours, quand ils reviennent, vous n’êtes pas au front tout le temps. Immédiatement, ils se promenaient dans les endroits à visiter. Ils n’avaient pas d’argent, les Canadiens. J’écrivais à propos de la Place du peuple et Vicence, et les Catacombes et le Borgo à Saint-Pierre, et tout ça. J’ai traversé Pompéi la ville ensevelie pendant 2000 ans, avec un laissez-passer. On nous faisait traverser et on nous emmenait au sommet du Vésuve avec des guides quand vous aviez un laissez-passer. J’ai regardé dans le cratère. Vous pouviez voir les nuages arriver vers vous à toute vitesse. Vous étiez au-dessus des nuages, pour voir la Méditerranée. Je suis passé par le navire hôpital quand je suis retourné en Angleterre. Nombre d’entre nous sont allés directement à l’hôpital, juste à l’extérieur de Birmingham ; et les filles qui travaillaient dans cette grande usine où elles remplissaient les ceintures de cartouches avec des balles pour les mitrailleurs de bord. Elles travaillaient là-bas ; elles avaient l’habitude de sortir. Je crois que quelqu’un a dit qu’il y avait 5000 personnes qui travaillaient là-bas, quand elles sont sorties pour venir nous voir, les malades et les blessés de l’hôpital, juste à l’extérieur de Birmingham. Les filles venaient et vous apportaient un shilling, c’est une pièce de 25 centimes, ce qui était beaucoup à l’époque. Ce jour-là, deux filles sont entrées et elles sont allées auprès de plusieurs personnes alitées. Elles se sont arrêtées près de mon lit ; et j’ai regardé cette jeune fille et elle m’a regardé ; et immédiatement, on a su qu’on était faits l’un pour l’autre. Alors quand je suis sorti de l’hôpital, nous nous sommes mariés.
Follow us