Témoignages d'anciens combattants:
Philip Zeman

Forces aériennes

  • Historica Canada
Agrandir l’image
Écoutez ce témoignage

"On est parti en patrouille dans le Pacifique Nord parce que les Japonais envoyaient des sous-marins jusqu’à Sitka en Alaska."

Transcription

Je suis né dans le quart nord-est de la section 30, canton 29, rang deux, à l’ouest du troisième méridien. Je sortais pour traire les vaches, séparer la crème du lait, nourrir les veaux, nourrir les cochons, les poules, les oies, les dindes.

Eh oui, c’était la guerre. Tous les jeunes étaient enrôlés, soit dans la marine, l’armée ou dans la force aérienne. J’ai choisi la force aérienne. Bon, j’ai entendu parler du radar et je me suis dis que je deviendrai ingénieur électricien et que la force aérienne était probablement le meilleur moyen d’y arriver.

On est parti en patrouille dans le Pacifique Nord parce que les Japonais envoyaient des sous-marins jusqu’à Sitka en Alaska. On survolait alors le Pacifique, à la recherche de sous-marins. Il [le radar] ressemblait à une télé et on essayait de repérer les signaux dans l’océan qui localisaient avec précision un objet. Si c’était un sous-marin ennemi, il ne renvoyait pas de signal pour nous dire qu’il était ami, car on pouvait entrer en contact avec eux, avec le radar. Et si c’était un objet ami, il renvoyait un signal pour nous dire qu’il était ami.

Les signaux n’étaient qu’une réflexion de l’objet qui se trouvait dans la mer. On envoyait un signal et la réflexion était renvoyée par le récepteur. On avait un transmetteur qui envoyait un signal et notre récepteur cherchait la réflexion, s’il y en avait une. Et si c’était un grand signal et qu’on savait que c’était un signal ami, ou s’il y avait un, un blip très marqué, qui indique un objet ami, il recevait notre signal et le retransmettait avec plus de force. Mais un objet ennemi n’aurait pas retransmis le signal, il ne faisait que, on ne recevait que la réflexion de la surface de l’objet. Eh bon, on transportait des grenades sous-marines et on en larguait une sur le signal.

Follow us