Témoignages d'anciens combattants:
Roy Armstrong

Armée

  • Roy Armstrong à Red Deer, Alberta, 2010.

    Historica Canada
  • Roy Armstrong sur sa moto pendant un entrainement à Red Deer, Alberta, 1940.

    Roy Armstrong
  • Roy Armstrong (en bas à droite) et ses camarades messagers de dépêche pendant un entrainement à Red Deer, Alberta.

    Roy Armstrong
  • Roy Armstrong (troisième à droite) pose avec ses amis devant un drapeau Nazi qu'ils ont pris.

    Roy Armstrong
Agrandir l’image

"À qui envoyer cette lettre : à papa et maman, ou bien à votre femme ? Je la leur ai adressée à tous. C’est terrible d’avoir à écrire une lettre comme ça."

Transcription

La nuit précédente on nous a donné pour instruction d’écrire notre dernière lettre pour la famille. J’étais marié, jeune, jeune marié. Très jeune et marié. À qui envoyer cette lettre : à papa et maman, ou bien à votre femme ? Je la leur ai adressée à tous. C’est terrible d’avoir à écrire une lettre comme ça.

Le Regina Rifles (régiment), je crois, ils l’ont emporté – ce sont eux qui sont allés le plus avant de tous (pendant le débarquement de Normandie) ; et la 14ème Ambulance de campagne (Corps de santé de l’armée royale canadienne) était juste derrière eux. Les avez-vous déjà vu mettre en place une Ambulance de campagne ? Quatre ambulances et ils les font reculer toutes ensemble ; et ils laissent un petit trou au milieu pour une salle d’opération. Chaque ambulance va prendre quatre blessés et ils les opèrent ; les réparent, les mettent dans une ambulance, elle s’en va, et une autre arrive à reculons.

J’ai vu un gars arriver dans la 14ème Ambulance de campagne une fois. J’ai cru qu’il récitait une prière. Il était assis comme ça, et il avait un petit trou là à travers pour une cigarette. Les allemands lui avaient enlevé le plat des mains et les avaient fait cicatriser ensemble. Vous savez pourquoi ? Il était médecin. Impossible pour lui d’opérer à nouveau, jamais. Ça montre à quel point les allemands pouvaient devenir vicieux. Vous n’avez aucune idée de certaines des choses dont j’ai été le témoin pendant la guerre. Le Regina Rifles a confisqué une ambulance une fois. Les américains venaient juste d’arriver et en ont fait sauter deux qu’on avait. Le Regina Rifles nous a donné une ambulance. J’ai eu le plaisir de la conduire jusqu’à la 14ème Ambulance de campagne, pour qu’on s’en serve, mais les mécaniciens, ils devaient l’inspecter d’abord. Vous savez ce qu’ils ont trouvé – il y avait un tuyau qui partait du tuyau d’échappement et qui remontait à l’arrière de l’ambulance et jusque dans l’ambulance. Vous savez pourquoi ils faisaient ça ? Les enfants et les personnes âgées. Quand ils arrivaient à destination, tout le monde était mort à l’arrière de l’ambulance. Jusqu’où les gens peuvent-ils aller dans la méchanceté ? C’est difficile à croire comme histoire, n’est-ce pas ? Oui, j’ai vu ça de mes propres yeux.

Follow us