Témoignages d'anciens combattants:
Ralph Taylor

Marine

  • Ralph Taylor en 2009.

    Historica Canada
Agrandir l’image
Écoutez ce témoignage

"et tout d’un coup, il y a eu un gros bang et des étincelles partout dans la pièce et le principal branchement,"

Transcription

J’étais dans l’Armée du samedi soir comme ils l’appelaient à Sherbrooke au Québec. Et bon, je voulais rester dans ma branche, vous savez, travailler comme électricien. Alors j’ai fait une demande, pour être dans la marine. En fait, je m’étais inscrit dans deux des trois services de l’armée mais je préférais la marine, vous savez, pour être plus dans ma spécialité. Alors j’ai reçu une convocation en avril 42 pour me présenter à Halifax, ce que j’ai fait. Et après j’ai fait l’école navale là-bas, je crois que ça durait trois mois. Et on m’a envoyé à bord d’un dragueur de mines de type viker. Bon, il y avait différents types de dragueurs de mines. Certains marchaient au diesel et celui sur lequel j’étais, j’étais opérateur et il avait des turbines à vapeur ou quelque chose comme ça, qui produisaient l’énergie et qui le faisait marcher. Je m’occupais de ce qu’ils appelaient un LL sweep. Vous traînez des gros câbles électriques derrière vous et ils envoient une impulsion électrique à travers les câbles pour mettre en place un champ magnétique qui faisait remonter les mines. Mais j’ai eu quelques ennuis. Vous voyez, en bas dans la salle des machines, les principaux disjoncteurs étaient là-haut sur le pont avant. Etant dans la salle des machines, et en hiver, la buée vous savez qui est partout dans la salle des machines, d’une manière ou d’une autre, les câbles à l’endroit de la jointure étaient plutôt humides. Enfin, il y avait un officier, je ne me souviens pas de son nom mais il était venu sur le bateau pour le mettre en service et je suis descendu dans la salle des machines et il était là haut sur le pont. Et il y avait une sorte d’horloge , vous savez, c’était comme un compte-minute. Et vous le programmiez pour quelques secondes et tout ça. Pendant que je me trouvais en bas dans la salle des machines, et il était là haut sur le pont, et tout d’un coup, il y a eu un gros bang et des étincelles partout dans la pièce et le principal branchement, vous savez, c’était juste des gros knife switch, comme on les appelait, et ils avaient fondu comme des bâtonnets de glace, vous savez. Ils étaient en cuivre aussi et ils étaient, je crois que ça faisaient 2 500 ampères ou quelque chose comme ça qui étaient envoyés dans les câbles, alors vous pouvez imaginer ce que ça a donné. Une pagaille énorme sur le pont avant. Alors je suis retourné voir l’officier en haut et apparemment cette chose avait explosé elle aussi. Alors après ils m’ont envoyé prendre deux ou trois jours de cours pour apprendre comment gérer le système. Mais c’était un court circuit avec la condensation sur le pont avant et tous les interrupteurs, ce qui n’était pas une très bonne idée, alors je suppose que quelque soit celui qui avait conçu cette chose aurait dû prendre cinq minutes pour y réfléchir et faire quelques changements, vous savez.
Follow us