Témoignages d'anciens combattants:
Art Cuthbertson

Forces aériennes

  • Art Cuthbertson présent à l’événement du Projet Mémoire à Moncton dans le Nouveau Brunswick, en novembre 2012.

    Art Cuthbertson
Agrandir l’image
Écoutez ce témoignage

"Bon, j’étais très au courant (de la guerre de Corée) parce que j’avais beaucoup d’amis à Fredericton qui se sont engagés dans l’armée, et, on se voyait avant leur départ et ils me parlaient."

Transcription

J’ai suivi une formation dans la découpe de viande à Fredericton (Nouveau-Brunswick), et j’ai passé un an là-bas, après, et, ça ne me plaisait pas trop comme travail, alors j’ai pris la décision de faire autre chose, et au même moment je faisais partie des Cadets de l’Air. Et j’ai pensé, bon, je vais essayer l’armée de l’air. Alors je me suis inscrit en 1949, mais ça n’a pas marché – c’était pas très facile en 1949, et en 1950, ils m’ont écrit et m’ont demandé si ça m’intéressait toujours. Alors je suis parti à Moncton et je me suis engagé.

Oh, ça m’a plu tout de suite. Je ne regrette pas d’avoir été militaire ; et pas de regret d’avoir pris ma retraite.

Bon, j’ai débuté par ce qu’ils appelaient conducteur-mécanicien de matériel roulant. J’étais conducteur d’équipement lourd, en fait. Et je manœuvrais des souffleuses à neige, des grues, des chasse-neige, bulldozers, quelque soit l’équipement lourd, on s’en occupait.

Bon, j’étais très au courant (de la guerre de Corée) parce que j’avais beaucoup d’amis à Fredericton qui se sont engagés dans l’armée, et, on se voyait avant leur départ et ils me parlaient, et ils me parlaient aussi après avoir été rapatriés au Canada, au sujet de leur travail avec, l’armée de la République de Corée. C’était vraiment dur par moments. Et j’avais des amis qui étaient à Tacoma pour aider au transport aérien coréen là-bas dans l’état de Washington et aussi à Tokyo. Ils n’étaient pas sur place en Corée, parfois si, mais je n’ai connu personne qui a accepté le transport et tout ça en Corée.

Follow us