Témoignages d'anciens combattants:
Albert Bridgewater

Armée

  • Le Projet Mémoire, Historica Canada
Agrandir l’image
Écoutez ce témoignage

"J’ai vu certains des jeunes soldats allemands qui avaient perdu la vie en raison de l’avancée des troupes britanniques, canadiennes et américaines. Des jeunes gens blonds – c’était douloureux de les voir là. "

Transcription

J’ai fait beaucoup de travail de reconnaissance en France, en Belgique et en Hollande pour ramasser de l’information pour les forces de combat. Je n’ai été impliqué dans aucune action particulière. J’ai vu plusieurs personnes qui se sont fait tuer, etc., mais je n’ai pas été impliqué dans des combats. Mon travail n’impliquait pas de combats, sauf le risque d’être pris dans une embuscade ou quoi que ce soit. Mon travail était de trouver, d’obtenir des informations sur des aspects importants, qui allaient toucher l’avancée des forces armées. Le défi et de se rendre dans des endroits variés et d’écrire un rapport, et de s'assurer que l’information se rende à la branche de l’armée qui en avait besoin. Comme nous avancions, évidemment, nous avons vu la destruction de ponts que les ennemis avaient fait exploser. Nous devions écrire un rapport sur cela, et les [Ingénieurs] royaux canadiens les feraient réparer, faire réparer les ponts. Je peux me souvenir traverses certains ponts qui étaient assez instables… Voyons voir… C’est à peu près tout.

Je n’étais jamais en danger, du moins à ce que je sais. J’étais sans doute observé par les forces ennemies lors de mes reconnaissances, mais je n’ai jamais été confronté à l’ennemi directement. J’ai vu certains des jeunes soldats allemands qui avaient perdu la vie en raison de l’avancée des troupes britanniques, canadiennes et américaines. Des jeunes gens blonds – c’était douloureux de les voir là. Je me souviens d’eux, des gens que je connaissais qui ont été tués ou blessés. Durant la… Lorsque j’étais à la maison… Quand ils jouaient La Dernière Sonnerie*, ou quand ils observaient un moment de silence, je me trouve au garde-à-vous et je me souviens, peut-être… mais je trouve que je me souviens d’eux. J’ai été extrêmement chanceux, je n’ai même pas été égratigné. Eh bien, j’ai été un peu malade de la grippe en Angleterre pendant un bout de temps, mais je n’ai pas été blessé, et j’ai pu jouir d’une assez bonne santé depuis. Et mon objectif maintenant est d’atteindre 100 ans.

Follow us