Témoignages d'anciens combattants:
Ron Peddler

Marine marchande

  • Médailles attribués à M. Peddlar pour son service pendant la Deuxième Guerre mondiale.

    Ronald Peddler
  • M. Peddler au Centre de Santé des anciens combattants Perley-Rideau, septembre 2009.

    Historica Canada
  • M. Peddler au Centre de Santé des anciens combattants Perley-Rideau, septembre 2009.

    Historica Canada
Agrandir l’image
Écoutez ce témoignage

"À chaque jour, chaque navire recevaient des signaux de détresse en provenance d’autres navires."

Transcription

Je crois que j’étais le seul Canadien à bord (d’’un navire commercial norvégien). Lors d’une escale, je me suis à jaser avec le Troisième officier et on s’entendait bien. Il nous faisait visiter les lieux et il parlait l’anglais assez bien. La traversée de l’Atlantique à bord du navire s’est bien fait. Mais les navires marchands ‘’Park’’ livraient en Italie, des blindés et autres, tout ce qu’il leur fallait là-bas en Italie. C’était en 1943, je crois, que l’Italie s’est rendue aux Alliés. Une année très dangereuse, 1943. À chaque jour, chaque navire recevaient des signaux de détresse en provenance d’autres navires. Chaque navire en recevait au moins un. Nous ne pouvions pas faire grand-chose. Nous n’avions pas les moyens de défendre le navire. Notre but était de livrer le matériel en zone de guerre. Il y avait des navires militaires canadiens dans les environs mais nous, nous ne pouvions pas. Nous devions continuer de livrer le matériel. C’était bien ça notre objectif. Je crois que notre matériel était en provenance de St. John’s, Terre-Neuve, près de la côte, ce n’était pas un endroit très dangereux. En général, l’équipement fut livré sans problème. J’ai pris tous mes repas sans problème, en autant que je me souvienne. (Il rit.) Ouais, le cuisinier était assez bon. Sûrement pas un grand chef d’hôtel mais raisonnable. Je me suis habitué à sa cuisine.
Follow us