Témoignages d'anciens combattants:
Bud Dash

Forces aériennes

  • Portrait de M. Dash, juste après qu'il ait rejoint la Royal Canadian Air Force (RCAF) à l'âge de 18 ans, en 1942.

    Bud Dash
  • Certificat de service de M. Dash.

    Bud Dash
  • Bud Dash, le 10 décembre 2009.

    Historica Canada
Agrandir l’image
Écoutez ce témoignage

"Quand ils ont allumé les lumières pour que l’avion atterrisse, évidemment, tout était dans le noir pendant la guerre. Les allemands ont bombardé une station."

Transcription

Mon premier cours c’était à Edmonton avec ce qu’ils appelaient le programme de formation d’urgence de guerre. Ils n’avaient même pas assez d’uniformes pour nous à ce moment-là, alors ils nous ont donné des brodequins et des chaussettes et des bleus de travail et ainsi de suite. Mais on n’a pas eu d’uniforme. On a terminé ce cours et on est parti à Manning en Alberta où on vous apprenais à marcher au pas et tout ces choses là. Après on a eu nos uniformes. Je voulais être mitrailleur de bord, vraiment pour commencer. Mais ils avaient besoin de techniciens dans la maintenance alors c’est ce qu’on m’a donné. On travaillait sur les Avro Anson, après l’école, c’est le premier avion sur lequel j’ai travaillé, le Anson, qui était l’avion d’entraînement du programme d’entraînement aérien du Commonwealth. On les alimentait en carburant et on les guidait pour entrer et sortir, et vous devez fournir toute l’énergie qu’il faut pour démarrer et tout ça. C’est la pose et la maintenance des lignes. Quand vous êtes dans la partie maintenance, vous faites les inspections. Sur la ligne, vous faites les inspections journalières et ainsi de suite, mais vous devez signer sur tout. Et vous deviez le faire comme ça ils savaient qui était à blâmer en cas de problème. Bon, on n’était pas escorté par des navires de guerre ou autre, on traversait juste en zigzagant. Je m’en souviens, vous ne saviez jamais quand vous alliez zigzaguer dans un sens ou dans l’autre. Comme ça ils ne pouvaient pas savoir par où on passait, les U-boots. Je m’en souviens très bien. (rires) Et j’étais en bas tout au fond de ce bateau, à travailler sur l’arbre de transmission sur l’hélice. Près de la fin de la guerre, je me souviens de l’avion qui rentrait d’un raid et l’armée de l’air allemande qui les suivaient. Quand ils ont allumé les lumières pour que l’avion atterrisse, évidemment, tout était dans le noir pendant la guerre. Les allemands ont bombardé une station. Et je me souviens les avoir vus, sortant du… On était dans un bâtiment en brique, mais on était tapis derrière les briques à scruter et regarder ces choses là. Alors c’est un peu le temps fort de tout ça.
Follow us