Témoignages d'anciens combattants:
Lucien Lou Menard

Armée

  • Portrait de Lucien Ménard, 1945.

    Lucien Ménard
  • Portrait de Lucien Ménarden uniforme, 1945.

    Lucien Ménard
  • Lucien Ménard

    Lucien Ménard
  • Lucien Ménard, deuxième depuis la droite, Debert, Nouvelle Ecosse,Scotia, 1945

    Lucien Ménard
Agrandir l’image
Écoutez ce témoignage

"On faisait la garde dans la ville. Les gens étaient tous en fête."

Transcription

Mon nom c’est Lucien Ménard, mon numéro de service de l’armée était D146003, enrôlé le 15 juillet 1944 pour avoir la chance de voyager. À 16 ans, le futur est tout beau. J’ai été enrôlé à Longueuil et ensuite on m’a envoyé à Saint-Jérôme pour le basic [entraînement de base] et après, on nous a envoyé à Farnham pour l’advanced [instruction avancée]. Ensuite nous avons gradué. J’étais soldat paratrooper [parachutiste]. À Saint-Jérôme, c’était le basic. On nous a montré comment marcher en rang, la discipline et tout. Advanced c’était la même chose, mais plus spécialisé sur d’autres armes. J’ai aimé ça. Ça a été une variété d’activités à chaque place. J’ai rencontré beaucoup d’amis. J’aimais tous les jours. Le 8 avril [mai, 1945], j’étais à Halifax le jour de la Victoire. Ce fut le bout de mon voyage. J’étais trop jeune pour aller en Europe. J’avais 17 ans. Aujourd’hui, j’ai 84. Et puis quand la guerre d’Europe a terminé on a signé à nouveau volontaire pour aller au Japon. Après être revenu à Québec, la guerre était finie. On nous a renvoyé chez nous. Tout le monde célébrait. Nous autres on était de garde pour la ville d’Halifax. On faisait la garde dans la ville. Les gens étaient tous en fête.
Follow us