Ressources Éducatives:
Formations et armement

En septembre 1939, le gouvernement canadien espère minimiser l’envoi au front de troupes terrestres. La rapidité et la violence du conflit qui embrase le monde bouleversent toutes ses prévisions et ne laissent au Canada aucun choix : il doit participer de toutes ses forces à l’effort de guerre allié. L’Armée canadienne se prépare alors au combat.

Il faut presque trois ans, de septembre 1939 à août 1942, pour que les troupes de terre puissent enfin participer à des opérations d’importance contre l’ennemi. Trois années d’attente, trois années de préparatifs et d’entraînement pendant lesquelles l’Armée canadienne organise ses troupes en unités de combat modernes et augmente ses effectifs jusqu’à atteindre plus de 400 000 hommes et femmes.

À compter de juillet 1943, l’Armée canadienne se distingue aux côtés des troupes alliées dans les campagnes décisives de la Seconde Guerre mondiale : la Sicile, l’Italie, le débarquement de Normandie et, enfin, l’avancée à travers l’Europe du Nord-Ouest jusqu’à la reddition de l’Allemagne. Pour la première fois de son histoire, le Canada envoie à la défense de la démocratie et de la liberté une armée qui combat sous commandement et sous pavillon canadiens.



« Formations et armement », Centre Juno Beach: http://www.junobeach.org/f/4/can-tac-lan-f.htm

  • Group portrait of the Signal Corps, No. 18 Platoon, taken at No. 20 Canadian Army Basic Training Camp in Brantford, Ontario on January 28, 1942. Ray Bartlett is in the 2nd row, 3rd from the top.

    Ray Bartlett

  • Canadian Army, Air Force, and Navy officers. Back row second from left Danny McLeod, Back row third from right Harvey Theobald, all others unidentified.

    Danny McLeod

Agrandir l’image
Close
Follow us