Ressources Éducatives:
Le Raid de Dieppe

L'opération est un grave désastre. Seuls les commandos britanniques aguerris, qui avaient été affectés à subjuguer les batteries d'artillerie côtières près de Varengeville et Berneval, remportent quelque succès. Les soldats de la 2e Division canadienne d'infanterie, commandés par le major général J. H. Roberts, accostant sur l'esplanade de Dieppe à Puys, située à 1,6 km à l'est, et à Pourville, à 3 km à l'ouest, ne peuvent atteindre aucun de leurs objectifs. Le raid ne dure que neuf heures, mais, parmi les quelque 5000 soldats canadiens participants, plus de 900 sont tués et 1874 faits prisonniers, soit plus de prisonniers que l'armée n'en a perdu pendant les 11 mois de la campagne du Nord-Ouest de l'Europe de 1944-1945. Deux Canadiens ont reçu la CROIX DE VICTORIA : l'honorable capitaine J.W. Foote, du Royal Hamilton Light Infantry, et le lieutenant-colonel C. C. Merritt, commandant du South Saskatchewan Regiment.

Dans les combats aériens, les Alliés ont perdu 81 aviateurs et 106 avions. L'Aviation royale canadienne, elle, a perdu 13 avions et 10 pilotes. Les pertes allemandes ont été minimes, mais ils ne pouvaient guère se permettre de perdre 48 avions. Pour les Alliés, le raid a été une expérience valable pour les assauts amphibies ultérieurs en Afrique du Nord, en Italie et surtout en NORMANDIE, le 6 juin 1944.

On a longtemps supposé que les Allemands avaient eu vent de l'attaque, mais il existe plusieurs preuves du contraire. L'ennemi était sur ses gardes, mais n'avait pas été prévenu, et l'échec a été causé principalement par une planification insuffisante et trop complexe, par un entraînement inadéquat, par une force de feu insuffisante et par l'emploi de soldats dont c'était le baptême du feu.


Pour un plan de cours sur le raid de Dieppe, cliquez ici.

Greenhous, Brereton, "Dieppe, raid de" L'encyclopédie canadienne. Historica-Dominion, 2010. Le 18 Mai 2010. www.thecanadianencyclopedia.com

  • Photograph taken by the German military after the Dieppe Raid, August 19, 1942. Shown are Canadian tanks, disabled by the stones on the beach. The cart, seen in between the two tanks, belonged to Ken Curry and his mortar crew, Herb Shrubsall and Tom Lillycrop. The crew were supposed to have used the cart to carry their 3 inch mortar and 30 bombs off the beach. Instead, being met with a "hail of bullets," they took cover behind the disabled tanks and fired their mortars from there. They never got off the beach.

  • Ken Curry in the centre, with his buddies Herb Shrubsall on the left and Tom Lillycrop on the right in Hastings, England, 1942. The three formed a mortar unit and fought in the Dieppe Raid. Herb was wounded on the beach at Dieppe. Successfully evacuated by Ken, Herb recovered, but was killed nearly two years later in the battle for Caen. Tom made it off the beach during the Allied retreat from Dieppe, but was killed when his vessel took a direct hit. Ken was captured by the German army and remained a POW until the end of the war.

  • A Canadian soldier with a German prisoner who was captured during the Dieppe Raid. (courtesy of Library and Archives Canada-a210156-v6)

Agrandir l’image
Close
Follow us